Les femmes, comme nous le savons sont très attentives et ne lâchent rien au hasard.

Douées d’un esprit d’observation hors normes, elles visionnent le tout au peigne fin.

Quand une femme regarde une autre femme, elle observe beaucoup d’aspects en générale comme la façon de parler, le corps, « les défauts etc...

Justement lorsque nous parlons de corps on parle de silhouette et aussi de forme physique.

Mis à part son intelligence, ce qui donne beaucoup de valeur à une femme, ce sont les fesses synonymes de beautés et sensualité.

De plus en plus de femmes, se tournent vers la chirurgie esthétique, pour bien régaler leurs corps, notamment modéliser leur « derrière » par le biais d’une intervention chirurgicale : la liposuccion des fesses.

La liposuccion des fesses a deux bons avantages qui vont attirer de plus en plus de femmes : premièrement, elle réduit le volume des fesses si celles-ci sont trop grosses ; deuxièmement, elle remodèle la forme des fesses si celles-ci sont tombantes.

                                                              liposuccion-fesses

Cette intervention, touche énormément le coté psychique d’une femme, qui se retrouvera « encouragée » et voir même épanouie ; tout à fait en ligne avec la citation : « Mens sana in corpore sano »

Les célébrités d’Hollywood, notamment Kim Kardashian et Jennifer Lopez, qui succombent à cette intervention chirurgicale, influencent grandement nos femmes qui n’hésitent pas à dépenser entre 1000 et 3000 euro pour ce type d’opération en France.

Pour celles, qui voudraient économiser et en même temps profiter du soleil, iront en Tunisie, ou la liposuccion des fesses, est faite par de grands chirurgiens, qui coute environ entre 1560 euro et 2050 euro ; le tout associé par un séjour de 6 nuits et 5 jours dans un hôtel 5 Etoiles tout compris avec les frais de l’intervention.

Nous serons bien ravi de vouloir apprécier ces nouvelles « formes » vu qu’on a  pas pu vivre directement les chefs d’œuvres de grands artistes comme Donatello, Michelangelo ou encore léonard de Vinci qui avaient bien sur une autre conception de la beauté artistique