S’il existe un ennemi commun que toutes les femmes essaient de combattre, c’est bel et bien la culotte de cheval qui s’incruste durablement sur l’arrière des cuisses et des fesses.

Malgré des séances de sport intensives et des régimes alimentaires (poussés parfois à l’extrême) pour éliminer cette graisse rebelle, les efforts fournis s’avèrent dans la majorité des cas vains.

Dès lors, il apparaît inévitable de se tourner vers la chirurgie plastique pour résoudre efficacement cette problématique rédhibitoire chez la gent féminine, et particulièrement la liposuccion afin de redessiner sa silhouette.

Il y a lieu de rappeler que la culotte de cheval est en fait un amas de graisse récalcitrant bien localisé à l’arrière des cuisses et des fesses qu’il est très compliqué d’éliminer, surtout après une grossesse.

C’est pour cette raison que les femmes anxieuses à l’idée de ne plus retrouver leur sveltesse d’antan se tournent sans la moindre hésitation vers la lipoaspiration, dans l’espoir que leurs desseins se concrétisent par le biais des canules.

Vous l’aurez compris, la culotte de cheval est un désagrément typiquement féminin qui surgit à cause de plusieurs facteurs comme l’alimentation peu équilibrée et riche en gras, la vie sédentaire qui favorise le stockage de graisse, la consommation excessive de tabac et d’alcool ou encore l’accumulation de régimes successifs dits « yo-yo ».

liposuccion-culottes-cheval-hanches

La liposuccion : le seul allié des femmes pour en finir avec la graisse sur les hanches et la zone du bassin

La liposuccion est l’intervention de chirurgie esthétique la plus pratiquée dans le monde et la part du lion revient essentiellement aux femmes qui privilégient cette solution pour éradiquer rapidement la cellulite récalcitrante sur l’extérieur de leurs cuisses.

Toutefois, il importe de souligner à plus d’un titre que l’apparition de la culotte de cheval est d’ordre physiologique, eu égard que le corps féminin a tendance à stocker naturellement de la graisse au niveau des hanches (en prévision d’une possible période d’allaitement).

Il est donc inutile de se lamenter sur son sort en regardant ses hanches charnues, étant donné que la culotte de cheval est en grande partie héréditaire.

Bien qu’il est conseillé de pratiquer une activité physique journalière et de faire attention à sa ligne, la liposuccion demeure la seule alternative capable de redonner à une silhouette dégradée ses lettres de noblesse en gommant définitivement la cellulite adipeuse qui donne aux cuisses une apparence bosselée et irrégulière.